La diarrhée : comment se soigner ?

Trois choses à faire :

  1. Se réhydrater (boire entre 1 et 2 litres minimum par jour)
  2. Se nourrir d’aliments favorables au transit
  3. Le cas échéant, prendre des médicaments

Les aliments à favoriser

Le tableau ci-dessous présent les aliments permettant de lutter contre la diarrhée.
Ils sont plus particulièrement recommandés en cas de diarrhée, même si une alimentation équilibrée est bien entendu souhaitable à long terme

Aliments favorisant le transit intestinal
et permettant de soigner une diarrhée
Aliments pouvant favoriser la diarrhée
Aliments
  • Riz blanc (notamment eau de riz)
  • Semoule
  • Féculents de manière générale (pates, pain blanc, biscottes)
  • Carottes cuites*
  • Viandes maigres
  • Bananes*
  • Yaourts (notamment pour reconstruire la flore intestinale)
Liquides nutritifs
  • Thé
  • Eaux minérales
  • Tisanes
  • Bouillons de légume, soupe, potage, eau de cuisson de légumes
  • Compotes de pomme*
Et bien sûr, boire chaque jour au moins 1 à 2 litres d’eau

*Contiennent de la pectine, qui ralentit le transit intestinal
  • Légumes et fruits crus (sauf la banane)
  • Légumes verts
  • Glaces
  • Jus de fruits
  • Alcools
  • Boissons caféinées (augmentent les pertes d’eau)
  • Plats épicés
  • Produits laitiers
  • Pruneaux
  • Toute nourriture riche en gras

Attention : en cas de diarrhée chez un enfant en bas âge ou une personne âgée, consultez le plus rapidement possible un médecin !

Si les symptômes persistent au delà de 2 jours de traitement, consultez un médecin !

Les médicaments

Deux principaux effets sont recherchés :

  1. Stopper la diarrhée
  2. Rétablir la flore intestinale

Pour prendre une image, il s’agit de bloquer puis de nettoyer.

NB : il est toujours préférable de ne pas avoir à recourir à des médicaments en privilégiant le retour à une alimentation favorable. Dans tous les cas, consultez votre médecin avant de prendre tout médicament !

1. Les ralentisseurs du transit intestinal

Selon l’ANSM (Agence nationale de sécurité du médicament), « ils réduisent les contractions de l’intestin et diminuent le nombre et la fréquence des selles ».

2. Les protecteurs intestinaux ou absorbants

Selon l’ANSM, « ils agissent localement dans l’intestin par des mécanismes variables (pouvoir couvrant, adsorption des gaz…). Les adsorbants intestinaux peuvent diminuer l’effet de nombreux médicaments, il convient donc de les prendre à distance d’autres médicaments ».

Toujours selon l’ANSM, « les antibactériens intestinaux (nifuroxazide, sulfaguanidine) n’ont pas d’intérêt dans le traitement des diarrhées aiguës d’origine virale qui sont les plus fréquentes en France. D’autres médicaments de phytothérapie et d’homéopathie sont traditionnellement utilisés dans le traitement de courte durée des diarrhées aiguës passagères de l’adulte. Les levures et les flores de complément (probiotiques) ont pour objectif de restaurer la flore intestinale. Ces médicaments n’ont pas d’intérêt démontré dans le traitement des diarrhées aiguës».

Les médicaments indiqués ci-dessus sont purement indicatifs. Dans tous les cas, parlez-en à votre médecin et lisez la notice d'emballage.

 

Retour à la page d'accueil du site